Test : Mad Max (PS4) | Gamekult

Sacré poissard que ce Mad Max. Sur le papier, le titre d'Avalanche embarque absolument tout ce que l'on attend d'un monde ouvert moderne, avec une carte variée et blindée d'activités, des trajets animés, de l'action et des missions de coursier plus ou moins bien maquillées. Le problème, c'est que le jeu de commande assemble tout cela avec un brio trop variable, peu de considération pour le tissu scénaristique et un déficit sec en folie. Telle une roue avant qui voilerait dans le premier virage, les combats à pied inspirés par la série Arkham tombent directement à plat pour ne jamais s'améliorer. Et le nettoyage progressif des différentes régions pour débloquer des pièces détachées laisse rapidement poindre une certaine lassitude, que...

Source : Gamekult
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de PlayTrackr

5 derniers articles de Gamekult