Test - Donut County, la légèreté en surpoids | Gamekult

Pour les yeux et les esgourdes à l'affût, Annapurna Interactive est désormais synonyme d'appétit. Touchants (Florence), oniriques (Gorogoa), marquants (What Remains of Edith Finch), les derniers choix de l'éditeur californien - fondé il y a moins de deux ans - cultivent chacun à leur manière une certaine idée de l'Autre. Cet "autre" temps de jeu capable, grâce à une réflexion en douceur et un récit resserré, de remodeler les réflexes du joueur pour les plonger dans une glaise à l'arôme continu. Le nouvel espoir de cette rentrée a pour nom Donut County, trouvaille née en 2012 dans l'esprit facétieux de Ben Esposito (lui aussi Californien et partie prenante du développement de What Remains of Edith Finch). Qu'on se le dise, le programme de cette sortie PS4, PC et iOS, centré sur la...

Source : Gamekult
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de PlayTrackr

5 derniers articles de Gamekult